Muphoran (Fotémustine) Imprimer

Si vous constatez un trouble qui n’est pas mentionné dans cette fiche, parlez en à votre médecin.

Télécharger la fiche de ce médicament

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires!) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Protocole de chimiothérapie : Muphoran (Fotémustine)

  • Diminution des plaquettes : assez fréquemment les plaquettes peuvent être touchées par le traitement (les plaquettes ou thrombocytes sont les cellules du sang qui servent à la coagulation) Cependant ce risque survient davantage après plusieurs cycles que lors des premiers traitements; si éventuellement vous constatiez l’apparition de saignements de nez, d’hématomes: consultez votre médecin, qui vous fera pratiquer une prise de sang afin de vous donner si nécessaire des consignes et un traitement complémentaire.
  • Diminution des globules blancs : après plusieurs traitements et entre 20 et 30 jours après le traitement il peut y avoir une baisse des globules blancs (leucocytes) qui vous servent à vous défendre vis-à-vis des infections. Cette baisse est transitoire et n’a pas de conséquence, sauf si vous avez de la fièvre (confer chapitre: conduite à tenir en cas de fièvre).
  • Troubles digestifs : les nausées, vomissements et la perte d’appétit sont moyennement fréquents, souvent modérés avec ce produit. Signalez-les à votre médecin pour qu’il vous prescrive un traitement contre les nausées.
  • Toxicité sur les veines : il est préférable d’administrer ce produit par une chambre implantable en raison du risque de toxicité cutané du produit s’il est injecté sur une petite veine de l’avant bras.