Informations médicales
Paraplatine Imprimer Envoyer

Télécharger la fiche de ce médicament

Effets secondaires possibles sur votre chimiothérapie

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires !) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires !) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Protocole de chimiothérapie : Paraplatine (Carboplatine)

  • Fourmillements et perte de sensibilité au niveau des mains et des pieds : le signaler au médecin lors de la prochaine visite, car ces manifestations peuvent s’aggraver avec l’apparition de troubles de la motricité des mains et de la marche.
  • Toxicité auditive : un audiogramme pour surveiller votre nerf auditif (risque de diminution de l’audition) vous sera prescrit.
  • Altération de la fonction de vos reins : rare. N’hésitez pas à boire au moins 1 à 2 litres d’eau par jour dans la semaine qui suit la chimiothérapie pour maintenir le bon fonctionnement de vos reins. Le médecin adaptera la dose à chaque administration en fonction de l’état de votre fonction rénale (urée, créatinine).
  • Diminution des globules rouges : elle entraîne une anémie qui peut être responsable de fatigue ou d’essoufflement. Elle peut nécessiter une transfusion sanguine ou un traitement médicamenteux.
  • Diminution des globules blancs : entre le 7ème et le 14ème jour suivant la chimiothérapie, il peut y avoir une baisse des globules blancs (leucocytes) qui vous servent à vous défendre vis-à-vis des infections. Cette baisse est transitoire et n’a pas de conséquence, sauf si vous avez de la fièvre (confer chapitre : conduite à tenir en cas de fièvre).
  • Diminution des plaquettes :plus fréquemment que les globules rouges et blancs, les plaquettes peuvent être touchées par le traitement. Cependant ce risque survient davantage après plusieurs cycles que lors des premiers traitements; si éventuellement vous constatiez l’apparition de saignements de nez, d’hématomes : consultez votre médecin, qui vous ferra pratiquer une prise de sang afin de vous donner si nécessaire des consignes et un traitement complémentaire.
  • Nausées et vomissements : en fonction de la susceptibilité individuelle ces symptômes peuvent survenir le jour de la chimiothérapie et persister plusieurs jours après celle-ci. Il existe aujourd’hui des traitements préventifs très efficaces de ces symptômes, mais qui peuvent parfois se révéler insuffisants chez des sujets particulièrement sensibles. N’hésitez pas à le signaler à votre médecin afin qu’il renforce le traitement préventif.
  • Quelques petits conseils peuvent être utiles :
    • le jour de la chimiothérapie et quelques jours suivants, mangez léger en évitant les repas gras, les aliments au goût trop fort ou épicé,
    • mangez des petits repas fractionnés et de préférence froids,
    • évitez de boire pendant le repas mais buvez beaucoup avant et après,
    • buvez de préférence des boissons gazeuses et fraîches,
    • pendant les perfusions, tentez de vous distraire et de vous occuper l’esprit (télévision, lecture, …),
    • sucez des bonbons mentholés.

Ce produit seul ne fait pas chuter les cheveux

Si vous constatez un trouble qui n’est pas mentionné dans cette fiche, parlez en à votre médecin.

 
Oncovin Imprimer Envoyer

Télécharger la fiche de ce médicament

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires !) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Protocole de chimiothérapie : Oncovin

  • Fourmillements et perte de sensibilité au niveau des mains et des pieds : le signaler au médecin lors de la prochaine visite, car ces manifestations peuvent s’aggraver avec l’apparition de troubles de la motricité des mains et de la marche.
  • Constipation : elle se définit par la consistance dure de vos selles plus que par la fréquence avec laquelle vous allez à la selle. Signalez la à votre médecin pour qu’il vous prescrive un traitement laxatif doux. Mangez des aliments riches en fibres (légumes, fruits, pain au son) et buvez au moins 2 litres par jour.
  • Diminution des globules rouges : elle entraîne une anémie qui peut être responsable de fatigue ou d’essoufflement. Elle peut nécessiter une transfusion sanguine ou un traitement médicamenteux.
  • Diminution des globules blancs : assez rare avec ce produit , entre le 7ème et le 14ème jour suivant la chimiothérapie, il peut y avoir une baisse des globules blancs (leucocytes) qui vous servent à vous défendre vis-à-vis des infections. Cette baisse est transitoire et n’a pas de conséquence, sauf si vous avez de la fièvre (confer chapitre : conduite à tenir en cas de fièvre).
  • Chute des cheveux (alopécie) : fréquente, une prévention est possible par le port du casque hypothermique (refroidissant) mais le succès n’est pas total ni certain (50% de succès environ)

Si vous constatez un trouble qui n’est pas mentionné dans cette fiche, parlez en à votre médecin.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 de 20