Informations médicales
Tarceva Imprimer Envoyer

Télécharger la fiche de ce médicament

Effets secondaires possibles sur votre chimiothérapie

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires !) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires!) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Protocole de traitement : Tarceva (Elotinib)

Ce produit est surtout utilisé dans les tumeurs broncho-pulmonaires

  • Toxicité cutanée : assez fréquemment et en quelques semaines, d’intensité variable, apparaît sur les régions découvertes (visages, mains, bras) une éruption de type acné. Il existe un traitement local assez efficace, que votre médecin mettra en route à l’apparition des premières lésions cutanées, permettant de diminuer l’intensité des symptômes.
  • Une surveillance de votre fonction hépatique vous sera demandée par votre médecin: en effet, ce produit présente une toxicité sur le foie, d’autant plus s’il existe une pathologie préexistante. Pour palier à ce risque, une prise de sang vous sera prescrite afin de suivre régulièrement vos transaminases.
  • Rare cas de toxicité pulmonaire : le Tarceva peut, dans quelques cas, être toxique pour le tissu pulmonaire et provoquer une fibrose, c’est à dire, un épaississement. Si vous notez l’apparition de signes respiratoires, essoufflement, toux, fièvre, il faut en parler avec votre médecin.
  • Parfois dans les jours suivants le traitement, des diarrhées peuvent survenir: adaptez votre alimentation.
  • Quelques petits conseils peuvent être utiles (à adapter en fonction de la sévérité de la diarrhée) :
    • Ne pas oublier de boire suffisamment: eau, thé ou café léger, tisane, eau minérale bicarbonatée (sauf contre-indication), sirop (pas de jus de fruits), boissons type coca-cola;
    • Adopter une alimentation adaptée à un épisode diarrhéique: pas de sauces ni graisses cuites, plutôt du riz, semoule, tapioca, nouilles, moins fréquemment des pommes de terre cuites à l’eau ou à la vapeur, avec de la viande tendre ou poisson grillé; légumes uniquement en bouillon. Si diarrhée importante seule l’eau de cuisson sera consommée; fruits; pas de fruits crus (irritants pour l’intestin), seulement après cuisson: pommes, poires, coings cuits et homogénéisés (petits pots bébé); flan gélifié en fonction de la tolérance; biscottes ou pain grillé, biscuits secs.

Si les selles liquides étaient trop importantes ou duraient trop longtemps, prévenez votre médecin.
Il faudra malgré tout continuer à être hydraté.

Nausées et vomissements sont rares.

Si vous constatez un trouble qui n’est pas mentionné dans cette fiche, parlez en à votre médecin.

 
Sutent Imprimer Envoyer

Télécharger la fiche de ce médicament

Les médicaments de chimiothérapie que vous avez reçus peuvent être responsables d’effets secondaires qui leur sont propres. Voici la liste des principaux effets secondaires possibles (mais pas obligatoires !) que vous risquez de rencontrer avec votre protocole de chimiothérapie ainsi que quelques conseils pour y faire face.

Pour avoir l’intégralité des effets secondaires, adressez vous à votre médecin référent qui vous remettra une copie de la notice du produit.

Protocole de chimiothérapie : Sutent (Sunitinib)

  • Effets cutanés : une modification de la couleur de la peau (jaunissement) ou une dépigmentation (diminution de la couleur) de la peau ou des cheveux peut survenir ; la peau peut être plus sèche, présenter des vésicules, s’épaissir ; rarement peut survenir une éruption ou des douleurs des mains ou des pieds.
    Ces signes sont en général réversibles.
  • Signes digestifs : nausées et vomissements : mais aussi diarrhée ou au contraire constipation peuvent survenir en cours de chimiothérapie. Il existe aujourd’hui des traitements préventifs très efficaces de ces symptômes. N’hésitez pas à le signaler à votre médecin afin qu’il renforce le traitement préventif.
  • Quelques petits conseils peuvent être utiles si vous présentez ces symptômes digestifs : mangez léger en évitant les repas gras, les aliments au goût trop fort ou épicé, mangez des petits repas fractionnés et de préférence froids, évitez de boire pendant le repas mais buvez beaucoup avant et après, buvez de préférence des boissons gazeuses et fraîches.
  • Des douleurs et irritations buccales (stomatites) peuvent survenir de même qu’une perception de goûts anormale (dysguesie) ou une douleur de la langue (glossodynie).
  • Autres complications gastro-intestinales rares : perforations gastro-intestinales si localisation abdominale de la tumeur
  • Saignements : des épistaxis (saignement du nez) peuvent survenir.
    En fonction de la localisation de votre tumeur, certains saignements peuvent se produire : par exemple des crachats sanguinolents (hémoptysie) si vous êtes porteur de lésion broncho-pulmonaire ; une hémorragie intra-abdominale, si vous êtes porteur d’une lésion tumorale abdominale, qui pourra se manifester par une douleur locale violente ou un malaise.
    Cet effet secondaire est lié à l’action de Sutent sur les vaisseaux.
  • Hypertention artérielle : une augmentation de la « tension » artérielle peut survenir. Il faut donc effectuer une surveillance régulière de votre prise tensionnelle soit vous même à la maison avec un appareil (tensiomètre) soit par un infirmier au cabinet ou chez le pharmacien. Toute ascension importante pourra faire adapter la dose de SUTENT.
  • Diminution des globules blancs : il peut y avoir une baisse des globules blancs (leucocytes) qui vous servent à vous défendre vis-à-vis des infections. Cette baisse est transitoire et n’a pas de conséquence, sauf si vous avez de la fièvre (confer chapitre : conduite à tenir en cas de fièvre).
  • Diminution des plaquettes : comme les globules blancs, les plaquettes peuvent être touchées par le traitement. si éventuellement vous constatiez l’apparition de saignements de nez, d’hématomes : consultez votre médecin, qui vous ferra pratiquer une prise de sang afin de vous donner si nécessaire des consignes et un traitement complémentaire.
  • Insuffisance cardiaque : cette toxicité du produit conduira votre oncologue à vous prescrire avant le début du traitement un bilan cardiaque avec ECG (électrocardiogramme) et échographie cardiaque. Si vous vous sentez essoufflé ou remarquez des œdèmes (pieds, région lombaire, prise de poids), informez votre médecin.
  • Alopécie : relativement fréquemment ,ce produit fait perdre les cheveux et les poils de façon transitoire.
  • Interactions médicamenteuses : Le Sutent est sensible à la présence d’autres médicaments (dits « inducteurs ou inhibiteurs ») ; surtout ne pas prendre de médicaments sans en avoir parlé avec votre médecin et l’avoir informé que vous prenez cette chimiothérapie.
  • Autres effets indésirables possibles : fatigue, thrombophlébite, vertiges

Si vous constatez un trouble qui n’est pas mentionné dans cette fiche, parlez en à votre médecin.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 de 20